Article

Billetterie : Récupérer la maîtrise de notre marché et les liens avec le public

- publié le 10 septembre 2018 - Billetterie | La vie du syndicat |

Depuis une dizaine d’années le marché de la billetterie connaît une véritable révolution, compte tenu :

  • de l’augmentation exponentielle des réservations en ligne ;

 

  • de l’arrivée et la montée en puissance de nouveaux revendeurs fondant leur propre modèle économique sur une billetterie low-cost, contribuant ainsi à une érosion du prix du billet  (sites de vente à très bas coût, sites d’abonnement au théâtre, sites d’invitations plus ou moins masqués…)

 

  • de la mise en place par certains revendeurs, fonctionnant sous forme de start-up, de services complémentaires à la billetterie tels que l’assurance annulation, la réservation sur téléphone mobile…

Parallèlement à cela, dans notre secteur, le marché des éditeurs de logiciel de billetterie est réparti entre seulement trois opérateurs : Rodrigue, TICK&LIVE (Aparté), et Digitick (3ème acte). Il s’agit d’un marché fermé qui n’accueille pas de nouveaux entrants en raison notamment des difficultés techniques et économiques que représente le développement d’un outil permettant de prendre en charge des places numérotées ainsi que des difficultés de migrations d’un logiciel à un autre.

 

Les conséquences sont les suivantes :

 

  • La maitrise de la vente de billet et donc l’économie du secteur du théâtre privé est confiée de facto aux revendeurs de billets et non aux producteurs de spectacles qui perdent progressivement la maîtrise de leur billetterie et de leur modèle économique.

 

  • Nos adhérents sont dans l’incapacité technologique de suivre cette évolution, voire de l’anticiper compte tenu des difficultés rencontrées par leurs éditeurs en situation d’oligopole.

 

Compte tenu des enjeux que représentent les problématiques de billetterie, des difficultés rencontrées par chacun de ses membres et d’une grande volatilité de ce secteur en pleine expansion, le Syndicat National du Théâtre Privé a initié la mise en place d’un groupe de travail / observatoire de la billetterie confié à Charlotte Rondelez, co-Directrice du Théâtre de Poche Montparnasse avec l’appui de l’équipe permanente du SNDTP.

 

Une première phase d’analyse a été menée en 2017 et a permis de réaliser un état des lieux. Cela a permis de dégager les priorités à mettre en œuvre pour l’atteinte des objectifs que le groupe de travail s’est fixé selon l’architecture de travail suivante :

 

3 OBJECTIFS :

  • INDEPENDANCE : Garantir une indépendance des canaux de vente (revendeurs ET logiciel de billetterie) ;

 

  • RENTABILITE: Diminuer les coûts liés aux intermédiaires ET augmentation du ticket moyen : ajustement au plus juste prix ET abaissement des coûts de billetterie ;

 

  • AUGMENTATION DE LA FREQUENTATION: communication sur les réseaux améliorée ET approche du « yield management » (analyse et exploitation des bases de données).

 

3 CHAMPS D’ACTION :

auprès des éditeurs de logiciels : force de négociation collective (sur le plan financier et sur le plan du développement) + mise à disposition d’informations permettant à chacun de choisir la solution qui lui correspond le plus ;

  • auprès des nouveaux acteurs pour maîtriser les nouvelles techniques de vente (vente intégrée/ dématérialisée/ yield management) ;

 

  • auprès des politiques : « loi d’exception culturelle » pour que les revendeurs transmettent les infos aux lieux culturels (alliance avec d’autres secteurs de la culture : concert/ danse/ cinéma d’art et d’essai/…)

Pour en savoir plus, contactez nous